Organisation Internationale de la Francophonie Agence universitaire de la Francophonie
Accueil > Actualités > Sommet de Montreux : Abdou Diouf communique sur IFADEM
>

Sommet de Montreux : Abdou Diouf communique sur IFADEM

Page publiée le 11 octobre 2010

Dans le cadre de la préparation du XIIIème Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Montreux (Suisse) du 22 au 24 octobre le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou DIOUF, est invité à répondre aux questions des journalistes.

À plusieurs reprises, il fait mention de l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres.

Dans un entretien avec Dominique Mataillet intitulé « Mon combat pour la Francophonie », et paru dans le magazine La revue (N°6 Octobre 2010), il explique :

PDF - 328.3 ko

« Nous avons lancé trois grands projets pilotes au sommet de Bucarest, en 2006. Le projet Volontariat francophone ; le projet IFADEM (Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres) ; le projet Maisons du savoir. Nous avons déjà fait l’évaluation des deux premiers. Au Bénin et au Burundi, le projet IFADEM est une réussite éclatante et on voudrait, là-bas, qu’il soit étendu à l’ensemble du pays (…)
Je ne dis pas qu’il n’y aura pas de nouvelles initiatives à Montreux, mais il nous faut d’abord consolider ces trois projets pilotes.
 »

Dans Migros Magazine (Zurich, n° 40, 4 octobre), Mélanie Haab l’interroge sur le combat de l’OIF pour l’éducation :

« Si nous voulons que le français garde une place comme véhicule, mais aussi comme valeur, nous devons mettre davantage l’accent sur l’éducation. D’où l’un de nos projets pilotes les plus importants : l’initiative de formation à distance des maîtres primaires. Car tout se jouera au niveau de l’éducation de base. C’est un projet important que nous avons déjà expérimenté avec succès au Burundi et au Bénin. »

JPG - 436.5 ko

Par ailleurs, la plaquette d’information sur l’initiative, récemment publiée, est aussi l’occasion pour le Secrétaire général de donner sa vision du dispositif :

« Les résultats obtenus par les enseignants au terme de leur formation comme les constats établis par la double évaluation externe et scientifique prouvent en effet l’adéquation du dispositif aux besoins et attentes des enseignants (…) IFADEM nous apparaît comme le prototype le plus aboutit des projets de coopération de la francophonie de demain  ».

Voir aussi

Le site du XIIIème Sommet de la Francophonie

Une nouvelle plaquette d’information sur IFADEM présentée au Sommet de Montreux


Haut de page   |   Plan du site   |   Aide à la navigation   |   Contacts   |   Mentions légales   |   Accès réservé