Organisation Internationale de la Francophonie Agence universitaire de la Francophonie
Accueil > Actualités > Appel à projets de recherche
>

Appel à projets de recherche

Page publiée le 24 septembre 2012, mise à jour le 25 septembre 2012

Co-pilotée par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) participe aux efforts internationaux en faveur d’une Éducation de base de qualité pour tous. Elle vise à améliorer les compétences des instituteurs en poste en pédagogie et dans l’enseignement du et en français.

IFADEM appuie les Etats dans leur définition d’une stratégie de formation continue des enseignants du primaire en mettant en œuvre conjointement avec le ministère en charge de l’éducation de base un dispositif de formation opérationnel en partie à distance, adapté aux besoins des systèmes éducatifs et utilisant les technologies de l’information et de la communication.

IFADEM est un dispositif novateur, alliant méthodes pédagogiques actives, moyens technologiques, contenus de formation, distance et face à face, ressources humaines locales, apport d’expertises internationales et se définit par les interactions organisées entre ces différentes composantes.

Les pays engagés dans sa mise en œuvre sont actuellement le Bénin, le Burundi, Haïti, le Liban, Madagascar, le Niger et la République Démocratique du Congo (RDC). En 2013, quatre nouveaux pays se joindront à l’Initiative : le Burkina-Faso, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, le Togo.

Les objectifs principaux d’IFADEM sont :
- Améliorer les méthodes d’enseignement à la faveur de pratiques innovantes, de l’emploi de nouveaux outils didactiques et de nouvelles méthodes pédagogiques ;
- Mettre en œuvre des dispositifs de formation hybride, en partie à distance, en introduisant progressivement l’usage des technologies de l’information et de la communication pour l’éducation (TICE) ;
- Renforcer la professionnalisation des formateurs locaux ;
- Appuyer la définition de stratégies de formation continue des enseignants du primaire ;
- Analyser les retombées et le rapport coût – efficacité du dispositif mis en œuvre.

Place de la recherche

Dès son origine, dans la conception de son modèle et lors de sa mise en œuvre dans les premiers pays, IFADEM s’est appuyée sur les contributions de chercheurs universitaires des pays francophones du Nord et du Sud. IFADEM contribue à la recherche internationale en éducation :
- en linguistique, en particulier pour l’apprentissage du français langue seconde
- en technologie éducative, en particulier dans le domaine de la formation à distance
- en politique éducative, en particulier dans le domaine de la formation des enseignants.

IFADEM entretient de multiples liens avec la recherche. Elle bénéficie d’un accompagnement scientifique permanent, par des experts internationaux qui représentent 7 pays et 11 laboratoires universitaires rassemblés au sein d’un Groupe d’experts [1]. Ce Groupe encadre les activités de recherche de l’Initiative, en liaison avec le Comité de coordination IFADEM. 

Grâce à sa politique de recherche et aux expertises menées, IFADEM entend fournir aux décideurs politiques et aux organismes internationaux des éléments factuels et des éléments d’analyse pour nourrir leur réflexion à la fois sur les modalités techniques, pédagogiques, organisationnelles possibles pour la formation continue des enseignants du primaire en poste (et leurs outils de suivi et d’évaluation) et sur le rapport coût / efficacité d’un dispositif hybride (en présence et à distance) de formation. Ces données sont encore très peu nombreuses.

Projets de recherche

IFADEM bénéficie notamment d’un soutien de l’Agence française de développement (AFD). L’une des composantes de ce soutien permet de lancer un double appel à projets :
- RESA (Recherche sur activités), pour des projets de courte durée.
- RETHE (Recherches thématiques), pour des projets piloté par un laboratoire.

Caractéristiques principales

RETHE : La recherche s’appuie sur un thème lié à une problématique générale qui est posée dans IFADEM. Les projets s’inscrivent dans un cadre général avec des axes de réflexion qui peuvent faire l’objet de réponses multiples. La recherche s’appuie sur l’analyse de réalisations (pas uniquement celles d’IFADEM) mais est prospective. La coordination est assurée par un laboratoire, par un groupe ou une structure de recherche. Au moins un établissement du Sud doit être impliqué dans la réponse. Durée de 18 mois maximum, budget maximum de 75 000 euros par projet. Une enveloppe maximum de 200 000 euros est disponible pour les réponses axe 1 et axe 2. Les deux axes de recherche proposés en 2012 sont :
- Thème 1 : Etude sur l’évolution des métiers de supervision pédagogique et sur l’impact éventuel de nouveaux modes de formation sur cette évolution
- Thème 2 : Apprentissage mobile (tablettes, téléphones portables, smartphones, MP3, ordinateurs de poche…)

PDF - 269.1 ko
Téléchargez l’appel à projets RETHE – IFADEM Thème 1 (évolution des métiers)
PDF - 272.3 ko
Téléchargez l’appel à projets RETHE – IFADEM Thème 2 (apprentissage mobile)


RESA : Il s’agit d’un appel ouvert en permanence avec évaluation des soumissions 2 fois par an (juin – décembre). La recherche porte sur une activité précise, passée ou en cours, qui s’est déroulée dans le cadre d’IFADEM et qu’il faut analyser. Les projets peuvent être proposés par des chercheurs ou suscités par IFADEM. La coordination est assurée par un enseignant-chercheur, avec possibilité d’y associer des non-universitaires. Durée de 6 mois maximum, budget maximum de 7 500 euros.

PDF - 258.3 ko
Téléchargez l’appel à projets RESA - IFADEM


Date limite de réponse : 25 novembre 2012 à minuit GMT

Notes

[1] Le Groupe d’experts IFADEM est composé de : BEN RAMDANE Farid (Université de Mostaganem, Algérie), BERRY Wafa, (Université Libanaise, Liban), DEPOVER Christian (Université de Mons, Belgique), DUMONT Pierre (Université des Antilles-Guyane, France), EL BOUSSARGHINI Rachid (Université de Bretagne occidentale, France), HIMA Adiza, experte internationale, Niamey, NIGER), JAROUSSE Jean-Pierre (Université de Rennes 2, France), PIERRE Samuel (Ecole Polytechnique de Montréal, Canada - Québec), POWER Thomas Michael (Université Laval, Canada – Québec, SALL Nacuzon (Université Cheikh Anta Diop, Sénégal), TCHUENTE Maurice (Université de Yaoundé 1, Cameroun), WALLET Jacques (Université de Rouen, France, coordonnateur du Groupe d’experts)


Haut de page   |   Plan du site   |   Aide à la navigation   |   Contacts   |   Mentions légales   |   Accès réservé